logo Homepage
+  NewbieContest
|-+  Divers» Linux» Identification des plaques d'immatriculation
Username:
Password:
Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Identification des plaques d'immatriculation  (Lu 11586 fois)
pixis
Administrateur

Profil challenge

Classement : 16/54446

Membre Héroïque
*****
Hors ligne Hors ligne
Messages: 664


Voir le profil WWW
« le: 06 Mai 2015 à 23:54:25 »

Salut,
J'ai découvert (via le magazine Linux Pratique) une petite librairie assez marrante, OpenALPR (https://github.com/openalpr/openalpr), Open Source, qui permet de lire des plaques d'immatriculation à partir de photos.
Avant de continuer, je tiens à préciser que le code de la sécurité intérieure limite la mise en oeuvre d'un dispositif de lecture automatisée de plaques d'immatriculation (LAPI) aux seuls services de police nationale, gendarmerie et douane. C'est donc à tester uniquement chez vous, sur votre voiture.

Quel(s) intérêt(s) ?
Quand il s'agit de domotique, il n'y a pas de limites ! Donc pourquoi pas détecter que votre véhicule approche de l'entrée du parking, et n'ouvrir le parking que s'il reconnait la plaque d'immatriculation ? Ou encore, vous vous garez devant chez vous, et suite à la reconnaissance de votre plaque, un dispositif ouvre votre porte d'entrée, allume les lumières et refroidi votre bière ?
Bien entendu, ce sont des exemples qui paraissent sympatiques, mais une simple feuille de papier avec une pale copie d'une plaque d'imatriculation permet de tromper la librairie, donc garde à ce que vous faites

Cette librairie, OpenALPR (Automated Licence Plate Recognition) est écrite en C++, et permet donc de détecter le contenu de plaques d'immatriculation à partir de photos. Sous Debian, un simple

Code:
$ sudo apt-get update
$ sudo apt-get install openalpr

suffit à l'installer. Elle possède différentes options, telles que la précisions du pays, de la région, du format des données de sortie (texte ou json), le nombre de possibilités renvoyées en cas de doutes etc.

L'outil a cependant des limites, puisqu'il a du mal à différencier le Q, le O et le 0 (zéro) lorsque les photos sont prises de côté (45°). Cependant les photos prises de loin sont très concluantes.

Quelques surprises nous sont tout de même réservées : OpenALPR peut lancer un démon qui analyse un flux vidéo et qui renvoie les informations des plaques qu'il voit passer en temps réel. Il suffit alors de créer un petit serveur web (avec flask, micro framework python par exemple) afin de recevoir les informations sur le web, et pourquoi pas agir sur son raspberry en fonction de ce qui est reçu !

Bref, quand j'ai lu cet article, je trouvais ça marrant, et je me suis dit qu'avec ce qu'on apprend sur NC, notamment avec les épreuves de programmation nécessitant de reconnaitre des caractères, ça pouvait intéresser certains. La librairie étant Open Source, il peut être très intéressant de voir le mécanisme OCR qui se cache derrière.

Avis aux amateurs !  
« Dernière édition: 06 Mai 2015 à 23:59:08 par pixis » Journalisée

Newbie Contest Staff :
Pixis
Statut :
Administrateur
Blog :
hackndo
Mandrake

Profil challenge

Classement : 325/54446

Membre Junior
**
Hors ligne Hors ligne
Messages: 53


Voir le profil
« #1 le: 07 Mai 2015 à 10:32:43 »

Merci pour le partage Pixis.

Il ne reste plus qu'à reussir à récuperer l'adresse du propriétaire du véhicule à partir de la plaque, et je pourrai installer un radar devant chez moi. De quoi arrondir les fins de mois ^^
Avant de continuer, je tiens à préciser que le code de la sécurité intérieure limite la mise en oeuvre d'un dispositif de lecture automatisée de plaques d'immatriculation (LAPI) aux seuls services de police nationale, gendarmerie et douane. C'est donc à tester uniquement chez vous, sur votre voiture.
Et zut....

[HS ON]
Pour rester dans le thème de la reconnaissance de plaques,
http://www.clubic.com/actualite-331466-insolite-attaque-radar-routier-injection-sql.html
(C'est vieux, mais je viens de le découvrir)
[HS OFF]
« Dernière édition: 07 Mai 2015 à 10:37:39 par Mandrake » Journalisée
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à: